Assurance santé complémentaire
Assurance

Assurance santé complémentaire : l’essentiel à savoir

Dans la plupart des pays européens, la sécurité sociale rembourse les soins médicaux. Cette couverture universelle n’est pas pour autant suffisante. Pour ne pas avoir à supporter les frais non pris en charge, il devient indispensable de souscrire à une assurance santé complémentaire.

Pourquoi souscrire à une assurance santé ?

En France comme dans la majorité du vieux continent, la Sécurité sociale est obligatoire. Les adhérents versent une cotisation calculée en fonction de différents critères. Cependant, la Sécu ne rembourse qu’environ 70 % des soins courants prescrits par un généraliste. Cette couverture descend encore pour les cas nécessitant une consultation de spécialiste et les médicaments spécifiques. Certaines pathologies récentes ne sont pas prises en charge. Les dépassements d’honoraires et les accessoires tels que les gouttières de blanchissement pour les dents demeurent également exclus. L’assurance maladie complémentaire compense ces limites.

Quelles sont les couvertures proposées ?

L’assurance santé est proposée sous forme de mutuelle. Les bénéficiaires sont inscrits par le biais de l’entreprise où ils travaillent. L’employeur choisit la compagnie en fonction de ses propres critères. Il est également possible de souscrire de manière individuelle. Les garanties varient d’un contrat à l’autre. L’adhérent a intérêt à décider en considérant ses besoins réels. La cotisation change aussi selon l’état de santé de l’assuré, sa situation familiale, mais surtout de ses revenus. De manière générale, il faut s’acquitter d’environ 7 % du salaire mensuel. A ce prix, le mutualiste jouit de consultation de généraliste et de spécialiste. Les médicaments, les examens ainsi que les frais d’hospitalisation sont intégralement couverts.